dimanche 13 août 2017

CLUB5A - REPORTAGE MOTO - HONDA 450 CB MONTÉE EN CAFÉ-RACER...


Voici l'histoire d'un "mode de rouler", de personnaliser, parfois de concevoir sa machine, de vivre sa passion moto. De premier chef il est certain que ceux qui ont choisi (et choisissent encore aujourd'hui) ce genre de bécane sont à cent mille lieux de toute cette avalanche de technologie plastifiée ultra peaufinée, dans un seul but d'extrême efficacité, et répondant aux canon de la mode actuelle.
  

  Si elles étaient d'origine britannique, elles se sont rapidement propagées à toute l'Europe et aujourd'hui ce sont des motards du monde entier qui dans leur garage façonnent ces motos. Un café-racer, c'est une moto bien allégée, un peu de préparation, des bracelets évidement ... et surtout un état d'esprit !!  

Ce style apparu aux terrasses des cafés le long des voies rapides de banlieues anglaises a forgé ses lettres de noblesse grâce aux marques construites sous l'Union Jack : BSA, Triumph et autres Norton, modifiées pas spécialement pour aller vite mais surtout pour faire semblant. L'ancêtre des motos de kéké de terrasse, en quelque sorte, mais avec la course autour du pâté de maisons en plus. Pour rejoindre les Ton Up Boys vous devez en avoir l'esprit, rouler sur une machine qui vous fait savoir de par son bruit, les vibrations et surtout le manque total de protection quand vous avez atteint les 100 Mph. Vous devez aimer rouler d'un troquet à l'autre sans jamais choisir sa route parce qu'elle est la plus directe. 

Toujours prêt pour une arsouille, sans jamais renoncer pour ne finir la course qu'à la meilleure place : premier, ou sinon il vous faudra trouver l'excuse qui "tue", l'excuse en bois pour les autres, celle qui justifie votre mauvaise performance du jour. 
Vous devez aimer le rock (enfin il est toujours possible d'actualiser ses goûts musicaux). Et vous devez aimer une bonne pinte de bière offerte par celui qui en a perdu le pari. Bienvenue chez les Ton Up Boys! 

 Source :Latzhosen